Comment commencer la diversification alimentaire de bébé?

livres diversification alimentaire

La diversification alimentaire est une étape très importante pour un bébé. Il grandit et découvre des goûts et des textures différents alors qu’il était, jusqu’à présent, nourrit uniquement au lait. Pour bien l’accompagner, il est nécessaire de suivre quelques étapes. Comment et quand démarrer cette belle aventure avec lui ?

Quand bébé découvre de nouveaux aliments

Un bébé s’éveille au goût très tôt, avant même sa naissance. En effet, dès le 4ème mois de grossesse, il est capable de ressentir, in utero, différents goûts issus de l’alimentation de sa maman.

Ensuite, s’il est allaité, son éveil se poursuit en ressentant les goûts transmis par le lait maternel, plus ou moins sucré ou salé, en fonction des aliments ingurgités par la maman.

La diversification alimentaire est bien différente. Il s’agit du moment où l’enfant passe de l’alimentation liquide à l’alimentation solide. Jusqu’à l’âge de 4 mois, le lait maternel ou industriel apporte tout ce dont un bébé a besoin.

Ses courbes de croissance et de poids augmentent, donc tout va bien. Mais à partir de 4 mois, ses besoins nutritionnels et physiologiques changent et le lait ne lui suffit plus. La période la plus propice à la diversification se situe entre 4 et 6 mois.

Pour les jeunes parents, la mission n’est pas si simple. Comment savoir quand débuter ? Certains comportements de votre enfant peuvent vous montrer qu’il est prêt. Par exemple, s’il pleure après avoir bu son lait et qu’il se réveille encore la nuit, il est fort probable qu’il ait faim.

S’il se tient assis tout seul, s’il tient bien sa tête et s’il est curieux sont aussi des signes. Ou encore s’il ne veut pas téter ou prendre son biberon, cela veut peut-être signifier qu’il a envie d’autre chose. N’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre si vous n’êtes pas à l’aise.

Comment diversifier l’alimentation de votre enfant ?

Votre enfant est prêt, et vous aussi ? Il faut, avant tout, agir avec douceur. La règle d’or est de respecter le rythme du bébé. C’est un bouleversement pour lui. Il faut donc procéder par étapes.

Pour vous guider dans chaque étape de la diversification alimentaire, de nombreux livres existent et vous assureront d’éviter de stresser et de comprendre les clés essentielles pour le bon développement des goûts de votre enfant.

Quelques petites cuillères de purée de légumes ou de compote de fruits, uniquement le midi, suffisent au début, en parallèle d’une tétée ou d’un biberon.

Idéalement, mieux vaut introduire d’abord des aliments simples comme la carotte, les haricots verts, la pomme de terre, la banane et la poire.

Vous pouvez commencer par les légumes et introduire ensuite les fruits, ou inversement.

Au bout de quelques jours, une fois que votre bébé aura assimilé les premiers aliments, vous pourrez en introduire d’autres petit à petit, jusqu’à combiner plusieurs saveurs.

Après une semaine, vous pourrez introduire des aliments au goûter, puis lors de son repas du soir, toujours en combinaison de son lait. Il faut attendre l’âge de 6 mois pour introduire les laitages puis les oeufs, le poisson et la viande.

Si votre enfant recrache les premières bouchées, rien de plus normal. Il s’adapte à cette nouvelle façon de manger. Ne le forcez surtout pas et retentez votre chance un peu plus tard. Patience et persévérance sont les maîtres-mots.

Conclusion

La diversification alimentaire doit se faire entre 4 et 6 mois en introduisant petit à petit les légumes et les fruits, en prenant soin de laisser bébé s’adapter doucement à cette nouvelle méthode. Si les purées et compotes maison sont excellentes, les petits pots sont une très bonne alternative et vous faciliteront la vie.